Le Portugal ne ferme plus son programme de visas dorés : Modifié, pas abandonné

Dans un changement de politique surprenant, le parti socialiste au pouvoir au Portugal a proposé des changements et des révisions au programme Golden Visa du pays. Alors qu’il avait initialement l’intention de fermer complètement le programme, le parti cherche maintenant à en conserver une partie importante, en excluant uniquement les investissements immobiliers et les options de transfert de capitaux. Les experts du secteur et les investisseurs potentiels du monde entier sont très intrigués par la tournure soudaine des événements. Ce blog a pour but d’analyser les points clés de la proposition et de donner un aperçu de ses implications potentielles.

Un changement de politique inattendu

La proposition du parti socialiste en a choqué plus d’un, car il avait initialement conçu le projet de loi More Housing, qui visait à mettre fin au programme Golden Visa dans son intégralité. Le Golden Visa a été un choix populaire pour les investisseurs étrangers cherchant à s’installer au Portugal, principalement par le biais d’investissements immobiliers et de transferts de capitaux. Toutefois, ces deux options d’investissement ne seront plus disponibles, le parti prévoyant de conserver d’autres moyens d’obtenir le Golden Visa. Bien que la date exacte de mise en œuvre de ce changement ne soit pas confirmée, elle devrait débuter aux alentours d’août 2023.

Les options d’investissement conservées

Les modifications proposées soulignent l’importance accordée par le gouvernement à d’autres formes d’investissement. Le gouvernement souhaite désormais maintenir les voies d’accès suivantes :

  1. Création d’au moins 10 emplois
  2. Contribution à la recherche scientifique (500 000 EUR)
  3. Patrimoine culturel/production artistique (250 000 EUR)
  4. Capital-risque/fonds d’investissement (500 000 EUR)
  5. Investissement dans une entreprise qui préserve ou crée au moins cinq emplois

Ces voies suggèrent une réorientation stratégique vers la promotion des investissements qui contribuent directement à la création d’emplois, au progrès scientifique, à la préservation de la culture et à l’innovation entrepreneuriale.

Transition et mise en œuvre

Il est intéressant de noter que la proposition ne prévoit pas de période de transition. Cette omission suggère que la nouvelle loi pourrait être mise en œuvre dès le mois d’août. L’Association portugaise de l’immigration, de l’investissement et de la relocalisation (PAIIR) a annoncé une période de discussion avant le vote final sur le projet de loi le 19 juillet, au cours de laquelle le secteur obtiendra plus de clarté sur l’avenir du programme.

Conclusion

Bien que les changements proposés au programme Golden Visa du Portugal puissent sembler inattendus au premier abord, ils indiquent un changement significatif dans l’approche du Portugal à l’égard des investissements étrangers. En s’éloignant des investissements immobiliers et des transferts de capitaux et en se concentrant davantage sur les contributions à la création d’emplois, à la recherche, à la culture et aux entreprises, le gouvernement signale son intention d’orienter les investissements étrangers vers des domaines qui génèrent davantage d’avantages socio-économiques.

Toutefois, l’absence de période de transition pourrait poser des problèmes. Les parties prenantes, les investisseurs potentiels et les spécialistes du secteur devraient être très attentifs à la formulation finale de la loi et se préparer aux changements rapides qui pourraient survenir prochainement.

Retour en haut