L’avenir des programmes CBI : La table ronde États-Unis-Caraïbes s’accorde sur 6 principes clés

Le 25 février 2023, un événement capital s’est déroulé à Saint-Christophe (St. Kitts) et Nevis. La table ronde américano-caribéenne sur la citoyenneté par l’investissement a réuni des représentants des cinq États des Caraïbes orientales dotés de programmes de citoyenneté par l’investissement (CBI), y compris leurs premiers ministres, ainsi qu’une délégation des États-Unis dirigée par le secrétaire adjoint adjoint du département du Trésor américain.

Le gouverneur de la Banque centrale des Caraïbes orientales et le directeur général de l’Organisation des États des Caraïbes orientales étaient également présents. La table ronde a été très productive et mutuellement bénéfique, les deux parties ayant engagé une discussion franche sur les défis et les menaces auxquels sont confrontés ces programmes et sur l’importante contribution qu’ils ont apportée au développement national de ces petits États.

Dans cet article de blog, nous allons examiner de plus près cet événement historique et explorer les résultats de la table ronde.

Reconnaissance de l’importance des programmes CBI

Au cours de cet événement, les États-Unis ont reconnu l’importance des programmes CBI.

Les programmes ont été reconnus pour fournir un service légitime et pour aider à la survie des économies participantes, en particulier si l’on considère la menace existentielle posée par l’urgence climatique et les récents chocs externes défavorables.

Les recettes générées par les programmes CBI sont essentielles pour financer les grands projets d’infrastructure et de développement et pour renforcer la résilience. Le démantèlement de ces programmes a été considéré comme pouvant avoir des conséquences sociales négatives au niveau national et conduire à une recrudescence de la criminalité, entre autres pathologies.

Accord sur les six principes du CBI

Les cinq gouvernements se sont collectivement engagés à respecter les six principes de l’IBC proposés par les États-Unis.

Plusieurs de ces principes ont déjà été adoptés de manière proactive par les États de l’Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO) dans le cadre de leur gestion des risques afin de renforcer et de préserver l’intégrité de leurs programmes d’IBC.

Les six principes adoptés sont les suivants :

  1. Convention collective sur le traitement des refus : Ne pas traiter les demandes de personnes dont les demandes ont été refusées dans une autre juridiction de l’IBC, en partageant de manière proactive les informations sur les refus.
  2. Entretiens : Organisez des entretiens avec les candidats, qu’ils soient virtuels ou en personne.
  3. Contrôles supplémentaires : Chaque juridiction effectuera des vérifications sur chaque demande auprès de la cellule de renseignement financier de son pays respectif.
  4. Audits : Auditer le programme tous les ans ou tous les deux ans conformément aux normes internationalement reconnues.
  5. Récupération des passeports : Demander l’aide des forces de l’ordre pour récupérer les passeports révoqués/rappelés.
  6. Traitement des Russes et des Biélorusses : Suspendre le traitement des demandes émanant de Russes et de Biélorusses. Quatre juridictions ont déjà suspendu le traitement des demandes et la Grenade, qui traite les demandes des Russes et des Biélorusses avec une diligence accrue, suspendra le traitement des nouvelles demandes de la Russie et de la Biélorussie à partir du 31 mars 2023.

Il a été reconnu et accepté que la mise en œuvre du sixième principe aurait un impact négatif significatif sur les recettes des États CBI.

Les deux parties ont donc convenu d’organiser une discussion technique dans les quatre à six prochains mois afin d’évaluer l’état d’avancement de la mise en œuvre des six principes convenus.

Autres demandes et engagements

Lors de l’engagement suivant, les États de l’OECO ont demandé un examen plus approfondi du cadre de gestion des risques du gouvernement américain pour le programme d’immigration et d’investissement EB-5 en ce qui concerne le traitement des demandes émanant de Russes.

Compte tenu de ces accords, les États membres de l’IBC ont demandé au gouvernement des États-Unis de faciliter un engagement similaire avec les gouvernements européen et britannique sur la base des six principes convenus.

Les deux parties ont réaffirmé leur volonté de poursuivre un engagement constructif qui tienne compte de la situation particulière des petits États et de leurs besoins.

Réflexions finales

En conclusion, la table ronde États-Unis-Caraïbes sur la citoyenneté par l’investissement a été un événement important qui a mis en évidence l’importance des programmes de citoyenneté par l’investissement dans le développement des petits États des Caraïbes orientales.

Les six principes convenus de l’IBC auront sans aucun doute une incidence sur les programmes et les investisseurs. Le renforcement des contrôles et des audits apportera plus de sécurité et de transparence. Toutefois, la suspension des demandes émanant de Russes et de Biélorusses aura un impact négatif important sur les recettes des États membres de l’IBC.

Néanmoins, l’engagement des deux parties à poursuivre un dialogue constructif est une étape positive pour garantir que ces programmes continuent à bénéficier aux petits États tout en préservant leur intégrité.

Retour en haut