Interdictions de sortie du territoire en Chine : Naviguer dans un paysage complexe

Dans une tournure surprenante, la Chine, bien qu’elle ait proclamé son ouverture aux affaires et à la collaboration internationale après des années de restrictions strictes dans le cadre du COVID-19, semble de plus en plus interdire aux gens de quitter le pays. Cette tendance préoccupante soulève des questions quant à l’engagement de la Chine à l’égard de son ouverture proclamée et à son impact sur les cadres étrangers et les citoyens ordinaires.

Expansion du paysage juridique

Depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping en 2012, la Chine a élargi le cadre juridique des interdictions de sortie du territoire et y a eu recours plus fréquemment, parfois sans justification juridique claire. Au cours des dernières années, le nombre de lois autorisant les interdictions de sortie du territoire a augmenté, pour atteindre un total de 15 aujourd’hui. Cela a créé une situation où l’on estime que des “dizaines de milliers” de Chinois font l’objet d’interdictions de sortie du territoire à tout moment.

Les étrangers ne sont pas épargnés par ce phénomène : un article universitaire publié en 2022 révèle que 128 cas d’étrangers, dont des Américains et des Canadiens, ont fait l’objet d’une interdiction de sortie du territoire entre 1995 et 2019. L’augmentation apparente du nombre de cas d’interdiction de sortie du territoire, qui a été multiplié par huit entre 2016 et 2022, suscite des inquiétudes, en particulier dans le contexte de l’escalade des tensions entre la Chine et les États-Unis.

Tensions accrues et environnement incertain

Le renforcement récent de la loi chinoise sur le contre-espionnage, qui autorise les interdictions de sortie du territoire pour toute personne faisant l’objet d’une enquête, quelle que soit sa nationalité, ajoute à l’incertitude. Alors que la Chine prétend s’ouvrir aux investissements et aux voyages à l’étranger, la réalité sur le terrain brosse un tableau différent.

Les entreprises étrangères, qui se méfient de la surveillance accrue et de la formulation vague de la législation sur le contre-espionnage, expriment leurs inquiétudes. Lester Ross, avocat expérimenté en Chine, constate un intérêt croissant de la part des entreprises pour des conseils sur la manière de se préparer et d’atténuer les risques liés aux interdictions de sortie du territoire. La Chambre de commerce de l’Union européenne en Chine souligne le besoin de clarté, en particulier lorsque la Chine s’efforce activement de restaurer la confiance des entreprises pour attirer les investissements étrangers.

Des cibles diverses et des préoccupations croissantes

Les interdictions de sortie du territoire en Chine ne concernent pas uniquement les cadres étrangers et ont un impact sur un large éventail de personnes, ce qui reflète la complexité et la diversité des personnes soumises à ces restrictions. Les groupes concernés sont les suivants :

  • Citoyens chinois ordinaires impliqués dans des litiges financiers : les personnes impliquées dans des litiges financiers sont soumises à des interdictions de sortie du territoire, c’est-à-dire que leur capacité à quitter le pays est limitée.
  • Défenseurs des droits et activistes : les personnes qui défendent les droits de l’homme et participent activement à la société civile peuvent être confrontées à des interdictions de sortie du territoire visant à restreindre leurs déplacements et à limiter leurs activités.
  • Avocats : les professionnels du droit peuvent également faire l’objet d’interdictions de sortie du territoire, ce qui pourrait les empêcher de s’acquitter de leurs obligations professionnelles ou d’exercer des activités juridiques à l’étranger.
  • Minorités ethniques : les minorités ethniques, telles que la communauté ouïghoure du Xinjiang, font l’objet d’interdictions de sortie du territoire, ce qui reflète les préoccupations plus générales concernant les violations des droits de l’homme dans la région.

La diversité des types de personnes concernées est soulignée par un rapport judiciaire chinois, qui révèle une augmentation notable de 55 % des interdictions de sortie du territoire imposées entre 2016 et 2018 pour les personnes qui doivent de l’argent. Cette statistique souligne que les interdictions de sortie ne se limitent pas à des groupes démographiques spécifiques, mais s’étendent à divers segments de la population, ce qui complique encore la compréhension de la portée et des motivations de ces mesures restrictives.

L’impact sur la diligence raisonnable et la confiance des entreprises


Face à l’escalade des tensions entre les États-Unis et la Chine, le spectre des interdictions de sortie du territoire plane sur les entreprises étrangères opérant sur le marché chinois. La discorde géopolitique croissante augmente le risque associé à ces mesures, créant un environnement difficile pour les entreprises internationales. L’incertitude et les risques potentiels liés aux interdictions de sortie du territoire sont devenus des points focaux pour les entreprises étrangères, les obligeant à s’attaquer aux complexités de la conduite de la diligence raisonnable et de la préservation de la confiance des entreprises.

Avec l’évolution du paysage géopolitique, les entreprises étrangères naviguent en terrain inconnu. Le risque que le personnel clé soit soumis à des interdictions de sortie du territoire ajoute une couche d’imprévisibilité, incitant les entreprises à reconsidérer leurs stratégies pour maintenir la continuité opérationnelle. Les défis s’étendent au-delà du domaine opérationnel et ont un impact sur la confiance des investisseurs et des parties prenantes. Face à ces incertitudes, les entreprises doivent non seulement adapter leurs cadres opérationnels, mais aussi renforcer leurs stratégies de gestion des risques pour atténuer les perturbations potentielles causées par les interdictions de sortie du territoire. Dans ce contexte, la capacité des entreprises étrangères à relever habilement ces défis sera déterminante pour maintenir la confiance et assurer la stabilité dans la dynamique complexe des relations entre les États-Unis et la Chine.

Conclusion

Le recours croissant aux interdictions de sortie du territoire en Chine suscite des inquiétudes quant à l’engagement du pays en faveur de l’ouverture et au respect de l’État de droit. Les entreprises et les particuliers étrangers, qui naviguent déjà dans un paysage géopolitique complexe, se trouvent désormais confrontés à une nouvelle série de défis. Alors que la Chine cherche à attirer les investissements étrangers, il devient impératif de lever les incertitudes liées aux interdictions de sortie du territoire pour favoriser une confiance et une collaboration véritables sur la scène mondiale.


Retour en haut